Fibromyalgie : je choisis de comprendre sa présence pour mieux apaiser son influence

"Sois sage, Ô ma douleur,et Tiens-toi plus tranquille !"
Charles BAUDELAIRE
Victime de fibromyalgie

La fibromyalgie: Vous ne savez peut-être pas ce que signifie ce mot. Et pour autant, les personnes atteintes de cette maladie savent pertinemment de quoi il s'agit, tellement elles sont handicapées dans leur vie au quotidien.

En effet la fibromyalgie, comme le burn out, est une forme aggravée du stress, à la seule différence que cela touche essentiellement les femmes : En France, en effet en 2007, 3,4 % des femmes étaient touchées contre 0,5 % d'hommes pour un total approximatif de 2 à 5% de la population mondiale victime de cette maladie mal connue.

Femme stressée

Aujourd'hui, après de nombreuses années de recul, les spécialistes s'entendent pour dire que la fibromyalgie est intimement liée au stress : C’est d’ailleurs un facteur aggravant et déclenchant de la maladie nous confirme le DR Paul Curtay dans son programme pour améliorer la santé. Il serait selon lui un stress chronique mal géré, « une forme chronique de tétanie dans laquelle les tensions n’auraient pas donné de manifestations spectaculaires de blocage musculaire. mais ces tensions ont peu à peu épuisé, enflammé et endolori les muscles et les tendons ».

Si le client ne choisit pas de s’écouter, il s’use prématurément et peut s’ancrer dans une dépression. C’est la raison pour laquelle, les personnes atteintes sont souvent considérées et/ou soignées pour dépression.


Victime

Longtemps considérée comme une maladie imaginaire car ses effets ne se voient pas, la fibromyalgie associe des douleurs musculaires et articulaires, de la fatigue chronique, des troubles du sommeil, des troubles cognitifs mineurs et des troubles de l'humeur d'intensité variable.

Avec le temps, la maladie s’aggrave si rien n’est fait... rappelez-vous en effet que le corps exprime un mal-être qui doit être entendu pour mener à la réparation. Sans écoute de la part du malade, qui peut s'atteler à rechercher les solutions de guérison ou de soulagement, la maladie peut mener à une invalidité de 1re ou 2e catégorie et donner ainsi au sujet des droits d’invalidité.

Medicaments

Les solutions de traitements se résument aujourd’hui essentiellement à des solutions médicamenteuses telles que la prise :

-De la sérotonine et de la noradrénaline dont le but est de contrecarrer ce dérèglement neuro-hormonal. -D’antidouleurs, d’antidépresseurs ou des antiépileptiques, qui seraient prescrits pour leurs effets antalgiques sur le système nerveux central.

Ces solutions prescrites sont recommandées pour être associées à d’autres mesures non médicamenteuses.

Ainsi il peut être conseillé de :

  • suivre un régime alimentaire sain et adapté (naturopathie),

  • s’inscrire dans une pratique sportive adaptée avec de la respiration pour apprendre à détendre le corps (Sophropilat, Pilates ou Yoga Yin naturopatique,

  • adopter une bonne hygiène de vie corporelle psychique (Pleine-conscience).

Ces solutions pourraient même aussi être associées à des pratiques douces telles que :

  • la Sophrologie pour mettre en place l'écoute active qui a fait et continue de faire ses preuves.

  • l’apprentissage de la relaxation, de la musicothérapie et éventuellement des séjours de cure thermale ou de repos.

​​Selon le DR Paul Curtay, les personnes victimes de cette maladie seraient d’abord des personnes ayant un terrain génétique d’hypersensibilité.

Cette sensibilité, selon ses propos ne leur est pas d’un grand secours car elles sont la plupart du temps dans la fuite de l’écoute de soi, l’écoute de leurs propres besoins.

De ce fait, ils ne s’arrêtent pas, ne prennent pas le temps de s’arrêter proportionnellement à leurs efforts et s’inscrivent dans une fatigue chronique. Ils s’inscrivent dans une hyperactivité constante (à dissocier de la TDAH).

Ils se consacrent aux autres et s’accordent souvent pas ou peu de temps pour eux-mêmes.

Ils sont souvent très perfectionnistes, s’imposent à eux seuls des contraintes imposantes (source de stress complémentaire). Ils ne sont pas la priorité de leur vie.

De ce fait, ils ne récupèrent pas des efforts fournis, sont sans arrêt sous pression. Comme leur sommeil est lui aussi perturbé (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes et/ou précoces), cela rend le client victime de plus en plus tendu et dépressif. Cette dépression peut être liée notamment à la baisse de l’énergie, elle agit sur la combativité, l’humeur et la capacité décisionnelle du sujet.

Aujourd'hui, une solution s'offre à VOUS, et à EUX : Apprendre à s'écouter et prendre soin de soi : C'est la priorité ! POurquoi ? Car la fibromyalgie est le résultat d'un déséquilibre. Trouver la guérison ou la réparation, c'est choisir d'être acteur de sa vie et de sa santé et de devenir votre priorité... ce qui supposera Equilibre et bien-être dans votre vie.

Libérée

Alors tenté(e)?

Alors, quelle que soit la discipline à utiliser, appelez ou prenez rendez-vous : 06.95.06.03.10


D'ici là, prenez bien soin de vous ;-)

Sophie COLAS

Demande de rendez-vous

via MEDOUCINE.com

GRATUIT


Mots Clés :

#fibromyalgie, #tensions, #tensionsmusculaires, #douleursarticulaires, #déréglementneurohormonal, #fatiquechronique, #ecouteactive, #relaxation, #sophrologie, #sophrothérapie, #sommeilaltéré, #dépression, #hyperactivitéconstante, #antidépresseurs, #humeur



06.95.06.03.10

©2019 by Sophie Colas. Proudly created with Wix.com